Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

Ces dernières années, de nombreuses ligues nationales de football ont tenté d’améliorer l’attractivité de leurs championnats en réorganisant leurs structures. Aux Pays-Bas, des barrages ont été introduits pour les équipes qui ont manqué de peu de remporter le championnat, ces barrages déterminant la deuxième place en Ligue des champions et la qualification pour la Ligue Europa. Au grand dam des supporters, les play-offs ont disparu après moins d’une saison.

Cela peut sembler compliqué, mais si on le compare à la situation en Belgique, c’est très facile à comprendre. Même en Belgique, certaines équipes se plaignent de leurs mauvaises performances en Europe. Ils pensent que cela est dû au fait que les équipes fortes doivent jouer beaucoup de matchs contre des adversaires plus faibles, ce qui n’apprend rien de nouveau à leurs joueurs et rend le championnat belge moins attractif pour les meilleurs joueurs étrangers qui sont proposés par les équipes belges.

1) Premièrement, il s’agit d’une ligue générale où chaque équipe joue une fois à domicile et une fois à l’extérieur. Cela signifie que chaque équipe joue 30 matches. À l’issue de ces 30 matchs, le classement final de la saison régulière détermine l’attribution effective des play-offs.

2) Les six meilleures équipes de la saison régulière s’affrontent dans ce que l’on appelle les Playoffs I. Ce barrage détermine le champion national, les finalistes (qui sont également qualifiés pour le barrage de la Ligue des champions) et l’un des participants à la Ligue Europa. Dans les playoffs I, les équipes s’affrontent deux fois, une fois à domicile et une fois à l’extérieur. Cela signifie que chaque équipe jouera 10 matches. Les équipes commencent les Playoffs I avec la moitié des points qu’elles avaient accumulés à la fin de la saison régulière. Supposons qu’une équipe ayant obtenu 66 points en saison régulière commence les playoffs I avec 33 points. Si le nombre de points après la division par deux est un nombre impair, il est arrondi au chiffre supérieur (30,5 points deviennent 31 points). Le vainqueur du barrage I devient champion de Belgique ; le numéro 2 se qualifie également pour les barrages de la Ligue des champions ; le numéro 3 se qualifie pour la Ligue Europa ; le numéro 4 est le vainqueur du barrage II ; le numéro 5 est le vainqueur du barrage III ; le numéro 6 est le vainqueur du barrage IV.

(3) Les équipes terminant de la 7e à la 14e place au classement final participeront au Playoff II. Ces play-offs sont divisés en deux groupes : les équipes classées 7e, 9e, 12e et 14e seront dans le groupe A des play-offs II. Les équipes numérotées 8, 10, 11 et 13 du tableau final du championnat régulier seront dans le groupe B. Dans les deux groupes, chaque match est joué deux fois (à domicile et à l’extérieur), soit six matches par équipe. Contrairement au Playoff I, dans le Playoff II, chaque équipe commence avec zéro point.
Les vainqueurs des deux groupes jouent la finale du Play-off II dans un format round-robin, avec deux matchs supplémentaires ajoutés au compte ; le vainqueur des deux matchs est le vainqueur du Play-off II. Cette équipe jouera le barrage I numéro 4 pour un billet pour l’Europa League (il y a deux autres matchs, car il s’agit également d’un match en deux manches).

4) Lors de la première saison avec barrages, l’équipe n°16 de la saison régulière a été reléguée directement en Division II et l’équipe n°15 (avant-dernière) a dû jouer un barrage de promotion/relégation contre trois équipes de la Division II. En raison de la longue période sans match pour ces équipes, la Fédération belge a modifié le format (au lieu de décider au début de la nouvelle saison, les play-offs ont eu lieu au milieu de la deuxième saison !) ) : les 15e et 16e places de la saison régulière joueraient les play-off III. C’est aussi ce qu’on appelle le Playdown. Il s’agit essentiellement d’un format « best-of-five » où les deux équipes s’affrontent cinq fois, la n°15 jouant trois matchs à domicile et la n°16 deux. #Le n°15 commence également avec une avance de trois points sur le n°16. L’équipe qui perd en Playoff III sera reléguée directement en Division 2 et le champion de Division 2 sera directement promu (avec une licence pour jouer dans une ligue supérieure). Le vainqueur du Playoff III ne sera pas non plus relégué et devra disputer un barrage de promotion/relégation contre les trois équipes de la deuxième division. Il convient de noter que, bien que cela ne soit pas tout à fait certain, si les deux équipes des Playoffs III sont à égalité de points, la 15e place de la ligue régulière sera considérée comme le vainqueur des Playoffs III.